fbpx

Tout savoir sur l’éclairage

L’éclairage est l’ensemble des techniques et appareils ayant pour but de produire une lumière artificielle. Il existe différents type d’éclairage.
Dans une décoration d’intérieure, l’éclairage est primordial.
Pour vous aider à y voir plus clair, suivez le guide !

Choisir le type d’éclairage

L’éclairage général

L’éclairage général est essentiel. Il consiste à éclairer la pièce dans son ensemble.

Il diffuse une lumière homogène afin d’atténuer les ombres et les contrastes.

Il assure un éclairage nécessaire pour voir, percevoir et s’orienter dans un espace. Idéalement cet éclairage doit être efficace et assez doux pour ne pas vous éblouir en allumant la pièce.

L’éclairage direct

L’éclairage direct éclaire vers le bas, en dessous du plan horizontal contenant le luminaire. La lumière tombe donc directement de la source sur l’objet sans obstacle. L’éclairage est efficace car il restitue une lumière franche sans déperdition de lumière. Petit bémol cet éclairage produit également des ombres.

Conseil déco : privilégiez un éclairage direct pour manger, travailler, effectuer des tâches précises ou éclairer des éléments de décoration.

L’éclairage indirect

L’éclairage indirect part de la source et sa lumière est réfléchie sur une surface claire comme le plafond, un mur ou un sol.

La surface éclairée joue le rôle de réflecteur et renvoie à son tour cette lumière sur l’objet, mais de façon atténuée. Cet éclairage est idéal pour créer un éclairage d’ambiance. La lumière diffusée est douce et les risques d’éblouissement et les ombres sont réduits.

Conseil déco : ne négligez pas la finition et la couleur de vos murs associé à ce type d’éclairage ; orientée vers un revêtement mat, la lumière réfléchie sera discrète et diffuse. Sur un mur laqué, elle créera des reflets. Idéale pour mettre en valeur des plafonds avec moulures.

L’éclairage d’ambiance

C’est celui qui va créer une atmosphère ! Qu’elle soit festive, théâtrale, intime, raffinée, cosy, contemporaine ou encore studieuse.

Conseil déco : multipliez les types de lampes et d’éclairage dans une même pièce avec des spots, des lampadaires, lampes à poser… pour varier la luminosité en fonction de votre activité.

Les variateurs sont les meilleurs alliés d’un éclairage d’ambiance.

L’éclairage directionnel

L’éclairage directionnel est localisé et ciblé. Il est utilisé dans un but précis pour valoriser les zones, par exemple pour éclairer un tableau ou mettre en valeur des objets. Idéal pour faire ressortir les éléments de votre décoration !

L’éclairage fonctionnel

Il est adapté aux activités de la maison : cuisiner, travailler, bricoler…

Il a un rôle de confort et de sécurité. Il est logiquement engendré par des lampes produisant un éclairage direct. Incontournable pour toutes les activités nécessitant de la précision.

Conseil déco : utiliser un type de lampe adapté à l’usage nécessaire, un flux lumineux trop puissant peut s’avérer fatiguant pour des activités précises.

Pour éclairer une zone de votre habitation de manière efficace tout en créant un espace agréable à vivre, il convient d’apprendre à maîtriser quelques notions d’éclairage.

Un éclairage réussi souligne les zones que l’on souhaite valoriser et mettre en avant, ou encore les espaces de vie au sein desquels on se regroupe et vers lesquels on souhaite être naturellement dirigé en entrant dans la pièce : la table de la salle à manger, la table basse du salon, le canapé, l’îlot de la cuisine, etc.

Une autre donnée, plus subjective celle-ci, entre également en compte : le style d’aménagement de la pièce. En effet, à éclairage égal le rendu sera très différent entre un salon épuré au sol clair et meublé de bois blanc, et un autre salon plus chargé, aux meubles imposants et au sol foncé.

De même, la puissance d’éclairage s’adapte aux activités : le travail tel que les devoirs ou la préparation du repas nécessite un éclairage vif tandis qu’un moment de lecture ou de télévision requiert un éclairage plutôt diffus et tamisé. Cet élément est donc à prendre en compte en fonction des zones que l’on souhaite aménager.

Enfin, nous sommes très sensibles à la couleur de l’éclairage qui nous entoure et notre humeur est largement influencée par la couleur de la lumière. Un éclairage froid et direct suggère l’énergie, l’activité : il est idéal pour les moments de travail. Une lumière chaude est, elle, idéale pour les instants de détente : elle évoque le confort et le calme.

Quelques données techniques

Pour bien maîtriser son éclairage, une autre étape indispensable consiste à comprendre et maîtriser les données techniques. Trois éléments essentiels figurent sur les emballages de nos sources lumineuses et de nos luminaires.

Les WATTS (W)

Cette unité mesure la puissance électrique produite par la source lumineuse, c’est à dire sa consommation électrique. Plus le nombre de watts est élevé, plus l’ampoule consomme d’électricité.

Les LUMENS (LM)

Cette unité mesure la quantité de lumière émise par l’ampoule : c’est le flux lumineux. C’est le critère décisif quant à la luminosité produite par une ampoule car pour une même consommation exprimée en watts, toutes les ampoules ne produisent pas la même quantité de lumière. Ainsi, plus le nombre de Lumens est élevé, plus l’ampoule produit un flux lumineux important et éclaire efficacement.

Voici quelques points de repère sur la quantité de lumens recommandée par espace de vie :

Un éclairage principal pour un séjour, une salle à manger, un couloir requiert environ 100 lm/m.

Un éclairage principal pour une cuisine ou une salle de bain requiert 300 lm/m.

Les DEGRÉS KELVIN (K)

Cette unité mesure la température de couleur de la lumière. Paradoxalement, plus la donnée est élevée et plus la lumière est froide, c’est-à-dire bleutée. Et plus la donnée est basse, plus la lumière est chaude, c’est-à-dire orangée.

Quelques repères :

Lumière chaude : d’aspect jaune orangé, autour de 2700 K,

Lumière froide : d’aspect bleuté, la plus proche de la lumière du jour, autour de 6500 K,

Lumière douce : d’aspect blanc neutre, autour de 4000 K.

Lumière très chaude : d’aspect orangé / flamme de bougie, autour de 1500 K.

Les LUX (LX)

Une autre donnée est à prendre en compte car elle sert de base au calcul de la quantité d’éclairage nécessaire dans une pièce : ce sont les Lux (Lx).

Cette unité mesure l’efficacité de l’éclairage, c’est-à-dire le flux de lumière reçu par un objet ou une surface : c’est l’éclairement lumineux. On la calcule à partir des lumens émis par nos sources lumineuses et les mètre carrés de la surface à éclairer. Pour faire simple, un lux correspond, quand la réflexion du support à éclairer est bonne, à
1 lumen au m2.

Déterminer la quantité d’éclairage nécessaire dans une pièce :

La disposition et les caractéristiques des sources lumineuses qui équipent votre intérieur doivent être pensées en fonction de 4 critères :

  • Le type de pièce à éclairer
  • L’ambiance recherchée
  • La température de couleur de lumière appropriée
  • La répartition de l’éclairage pour tirer parti de chaque espace

Voici quelques repères pour vous guider dans votre choix :

Intensité lumineuse selon ambiance recherchée

L’éclairage dans les différentes pièces

L’éclairage doit mettre en valeur un objet, une texture ou une zone de la pièce. Pour cela, multiplier les sources lumineuses pour créer des zones d’ombre et de lumière attirant le regard.

Les suspensions auront tendance à resserrer les murs et à rétrécir la pièce, l’éclairant uniformément.

Des murs baignés de lumière accroîtront le volume de la pièce. Et un faisceau ascendant surélèvera visuellement le plafond.

Enfin, penser à l’installation électrique. Il faut prévoir suffisamment de prises pour éviter rallonges et multiprises… Des variateurs de lumières permettront d’adapter l’éclairage en fonction des moments de la journée et des ambiances désirées.

Eclairage et couleurs

Les lumières contribuent à créer une ambiance. Les couleurs jouent sur l’ambiance et sur la lumière.

Des lumières jaunes (ampoule à incandescence) ou rouges produiront une sensation de chaleur.

Des ampoules blanches (halogène) ou légèrement bleutées donneront une lumière éclatante et une sensation de froid. Si les murs sont de couleur claire, ils réfléchiront la lumière. S’ils sont sombres ; ils l’absorberont.

L’éclairage du salon

Choisir des lampadaires et lampes de bureau pour créer une ambiance chaleureuse, intime et apaisante. Si les assises sont basses, des lampes de différentes hauteurs accentueront la verticalité de la pièce. De petits projecteurs pourront mettre en valeur objets déco et tableaux.

Ne multipliez pas les luminaires fixes, gênants si l’on décide de modifier la disposition des meubles.

L’éclairage de la cuisine

Pour commencer il faut un éclairage général, fixé au plafond, éclairant toute la pièce. Puis un éclairage localisé du type spots, rails ou bandeaux, installés de façon à éviter les ombres. Ils illumineront par exemple les plans de travail.

Si la cuisine est ouverte sur une pièce à vivre, pensez à installer des variateurs afin de diminuer la luminosité lorsque l’espace n’est pas utilisé.

L’éclairage de la salle à manger

Pour un climat chaleureux, des suspensions permettront à la lumière de se réfléchir sur la surface de la table. Pour une ambiance plus chaude, parsemez le dessus de la table de petits lustres. Attention à ne pas les mettre trop hauts, afin de ne pas éblouir les convives.

A l’arrière-plan, un éclairage discret (lampe à poser, lampadaire…) émettra une lumière diffuse.

L’éclairage de la chambre

Un tube caché au-dessus de l’armoire ou une lampe posée sur un meuble créeront l’éclairage d’ambiance nécessaire.

Un éclairage localisé pour lire peut être réalisé à l’aide d’un spot au-dessus du poste de lecture ou d’une lampe de bureau derrière le lecteur.

D’un point de vue pratique, pensez à pouvoir contrôler l’éclairage de l’entrée de la pièce et du lit.

L’éclairage des couloirs et escaliers

Dans l’escalier l’éclairage doit avant tout souligner le relief des marches. Pas de lumière aveuglante et directe écrasant le relief mais plutôt des lumières à diffuseur.

Comme dans le couloir, des appliques ou un éclairage à faisceau descendant peuvent faire l’affaire.

Des éclairages installés au bas des murs, le long du couloir ou à côté des marches créeront un effet théâtral original.

Le Show Room Déco est là pour vous accompagner dans le choix de vos luminaires. Faites appel à nos décoratrices ! Vous trouverez forcément les luminaires qu’il vous faut chez Show Room Déco !

Partager cet article



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *